MILLENIUM WAVE - Laird Hamilton

MILLENIUM WAVE - Laird Hamilton

LAIRD HAMILTON ET LA VAGUE DU MILLENAIRE 

17 aout 2000 « Millenium Wave »

Il y a 23ans, Laird Hamilton, alors sponsorisé par Oxbow, marquait l’histoire du surf et d’un spot en surfant la « Millenium Wave ».

Le 2 aout 2000 Laird arrive à Tahiti avec plus de 400 kilos de matériels : 3 wake boards et leur foil, une remorque de mise à l’eau pour le jet ski, 4 planches de tow in, un flotteur de sauvetage, deux paires de chaussures et fixations de snowboard, deux ou trois voiles de traction… l’objectif est clair.

 

L’équipe est chanceuse et le « Mana » les accompagne pendant tout le trip avec une houle consistante et constante atteignant les 4 mètres certains jours.

Alors que la houle s’amplifie, la fine équipe décide de se rendre « au bout de la route » pour défier le célèbre reef. Laird est immédiatement fasciné par ce tube parfait et deux jours durant il surfera certains des plus gros et des plus profonds tubes jamais réalisés à Teahupo’o.

Le 16 aout Laird doit quitter l’archipel pour Hawaii, mais les cartes météo annoncent une nouvelle houle, plus consistante. Mais l’équipe ne réalisait pas encore à quel point…

 

Le 17 aout au matin l’équipe traverse la passe du récif de Teahupo’o juste après le lever du jour. Le swell est gros et dangereux en raison de son orientation ouest. La première grosse série arrive à 8h30, Nelson (Kubach) pilote le jet et tracte Laird mais au dernier moment Laird lui fait quitter la vague. La marée est basse et la masse d’eau sur le récif fausse la vague, cette décision ultime lui a probablement sauvé la vie. Laird décide de s’échauffer avec des vagues plus petites. Après une chute sans gravité et quelques tubes il est prêt pour les grosses séries. Plus la matinée avance plus le plan d’eau se clean. Grâce au jet ski il était quasiment sur chaque vague de la série, surfant parfois la première et la dernière vague. Il fut rapidement évident qu’il maîtrisait parfaitement la vague. En osant affronter ces conditions il a ouvert la voie et montré le chemin à l’équipe de surfeurs locaux, qui se font tracter vers le large à leur tour.

Après une pause Laird repart pour sa deuxième session de la matinée… Pour raconter ce moment historique nous allons citer Tim McKenna, le photographe de cette vague mythique.

« Darrick et Laird se prélassent au soleil pendant plus de 20 minutes. Tout d’un coup, ils se relèvent en sursaut. Une ligne de houle vient de passer sous eux et son amplitude n’est pas tout à fait normale. Darrick Doerner démarre le jet ski et rattrape la vague.

Il est 11h38 et nous voyons un mur d’eau se profiler au large. Il fait deux fois la taille et l’épaisseur des séries habituelles. Nous sommes en live et sans effets spéciaux. Laird encore une fois fidèle à sa réputation d’aimant à vague, lâche la corde et s’élance le long du mur d’eau. La face de plus de 6 mètres va former un tube énorme et parfait. Laird garde son calme, se positionne et attend de se faire recouvrir par une caverne. Sa ligne et sa position de survie sont parfaites. La jambe totalement tendue avec tout le poids à l’arrière de la planche pour éviter d’être aspiré vers le haut de la face comme Jason. La bête ressemble davantage au bout de l’océan lui-même plutôt qu’à une vague. Mais cet océan s’enroule, enveloppe en se jetant sur le récif, offrant à Laird la plus grosse vague jamais domptée par un homme et une simple planche de surf*. L’écume a fait disparaître l’horizon et les quelques bateaux et jet-skis présents se sont sauvés comme ils ont pu afin de ne pas être happés par le monstre. Emile notre fidèle pilote de bateau réussi à zigzaguer dans la passe pour éviter le mur d’eau. Le moteur est à plein régime, le souffle du tube dans nos visages et la pluie fine de l’explosion de l’écume recouvre toutes nos affaires. Je suis couché sur les valises de matériel qui risquent de tomber à l’eau tout en retenant Gilles Hucault, qui imperturbable filme toujours. A quelques mètres de nous Laird réapparait comme propulsé hors du nuage d’écume. Instinctivement Laird cherche le jet-ski en voyant la deuxième vague de la série qui semble fermer toute la passe. Il ordonne à tout le monde de quitter l’endroit et se prépare à plonger sous la vague. Il vient de survivre au plus gros tube jamais surfé. »

 

*à l’époque

Unknown
Unknown-1

Crédit : Tim McKenna 

Partager

3 commentaires

  • Christian Gonet
    Excellent surfeur
    Repondre
  • plus de 400 kilos de matériels : 3 wake boards et leur foil, une remorque de mise à l’eau pour le jet ski, 4 planches de tow in, un flotteur de sauvetage, deux paires de chaussures et fixations de snowboard, deux ou trois voiles de traction…
    Pas très éco responsable tout cela!!!!
    Repondre
  • Quand je vois cette masse créée par la nature et maîtrisée par Ce surfer incroyable
    C’est beau rien à dire
    Repondre

Laissez un commentaire Cancel reply