16.08.2018
Surf trip en Californie du Sud : récit et photos d'un voyage hors du temps

Notre ambassadeur Clovis Donizetti nous livre le récit de son surf trip en Californie du Sud, entre les spots mythiques de Malibu et San Onofre, à la rencontre de légendes comme Joël Tudor, Brian Bent ou Jim Phillips. Accompagné de notre photographe Thomas Lodin, les deux amis proposent un véritable voyage dans le temps. 

 

Surf trip en Californie du Sud 

 

"La Californie, celle du Sud, terre rêvée, berceau et Mecque du Surf que je révère, le Longboard. J'y retourne depuis maintenant un certain nombre d'années, et comme pour les européens passionnés de Jazz dans les années 50/60 qui allaient en pèlerinage à New York, je passe tantôt de la désillusion à des instants de grâce. Comme par exemple ce voyage ci, où à peine arrivés, je reçois un message de Brian Bent, le fameux styliste surfeur de planches en bois creuses des années 30. "Je viens te chercher avec mon hot rod, tu as juste besoin d'une paire de lunettes de soleil et d'une veste en cuir, I'll be there in 30' " Lui expliquant que nous sommes 3 ( ce qui ferait serrés dans un hot rod deux places) il vient finalement nous chercher avec sa Ford de 64.  

 

Plongée dans un passé pas si lointain mais pour moi totalement irréel (Buddy Holly qui crache dans le poste) " Tu vois cette banque ? C'est l'ancien shop de Velzy, celui d'où commence le premier film de Bruce Brown" "Et cette maison ? Une ancienne maison indienne où à habité Lorrin Harrison toute sa vie " ( surfeur pionnier ). Nous partagerons ensuite la session classique à San Onofre, et tous les petits détails du lifestyle californien : coffees shop, tacos...

  

 
surf trip Californie
   
surf trip Californie
  
surf trip Californie
  
surf trip Californie
  
surf trip Californie
  
surf trip Californie
 
surf trip Californie
 
 

Les quelques jours que nous passons donc principalement autour d'Encinitas (avant de décoller pour le Mexique et ses vagues parfaites) sont donc ceci, une succession d'instants parfois lourds (le trafic constant, cette sensation que tout est policé ou superficiel) et d'autres qui nous transportent ailleurs. Comme ce message de Joel Tudor nous disant d'être sur telle plage le lendemain matin. La ponctualité n'étant pas un des nombreux talents de Joel, c'est avec une agréable surprise que je le vois à 7 heures pétantes sur le parking de Cardiff reef, SA vague.

 

Plus surprenant encore, il sort une planche bleue de l'arrière de son pick up : le Blue Messiah ! La réplique de cette planche iconique qu'il créa avec takayama en 1996 et qui devint le Model T. La dernière fois que je le vis avec fut en 99 à Biarritz.

 

Nous nous mettons à l'eau dans de très jolies vagues glassy, étonnament vides ( J'apprends plus tard que les tracteurs à l'embouchure ont déterré des métaux lourds enfouis depuis le debut du XXeme siecle, ceci explique cela..)

 

 
surf trip Californie
 
surf trip Californie
 
surf trip Californie
 
surf trip Californie
 

Surfer avec Joel est toujours magique, et je fais attention, prenant toujours la première vague pour deux raisons : de pouvoir l'observer en remontant et de ne pas avoir ses yeux posés sur moi quand je surfe !
Il prend éventuellement une vague jusqu'au bord, ce qui le porte précisément devant sa voiture (il se gare au même endroit tout le temps, me dira plus tard un local).

 

Il y aura ensuite Malibu (tout le monde nous dit : n'y allez pas vous aurez un trafic de dingue à Los Angeles !) que nous surferont à à peine une poignée, et passant la journée sur le parking, nous profiterons du spectacle permanent qu'est Malibu : ancien acteur, légendes déchues du surf, légendes tout court....)

 

surf trip Californie
 
surf trip Californie
 
surf trip Californie
 
surf trip Californie
 

Visites d'ateliers avec des shapers tels que Christenson, Jim Phillips ou Calvani, et cette réalisation que le surf là-bas ainsi que sa culture sont bien loin d'être figés, à l'inverse de l'Europe. C'est dynamique, avec des personnages hauts en couleur et une tradition orale constante. Cette impression que tout le monde amène sa pierre à l'édifice mais qu'en même temps, tout est fragmenté, tenu seulement par ses vagues et des sessions, sans cesse, les conditions étant presque toujours réunies...

 

Tout ceci montre bien, à celui qui s'intéresse, et creuse au dedans de cet aspect marketing et virtuel de notre passion, (si passion il y a) y trouvera toujours en retour que notre culture et notre communauté n'a jamais été aussi vivante." 

 

surf trip Californie
 
surf trip Californie
 
 
Récit de Clovis Donizetti et photos Thomas Lodin. Suivez les aventures de nos ambassadeurs sur la page Facebook OXBOW et le compte Instagram OXBOW
Partagez cet article
Live Instagram