23.11.2017
Les carnets de voyage de Maribel. Chapitre 2 : secret spot

Dans le premier chapitre de ses carnets de voyage, Maribel nous racontait son arrivée sur l'île de Java.  Elle continue son surf trip en Indonésie et nous raconte l'histoire d'un secret spot loin de toute civilisation. 

 

Les carnets de voyage de Maribel. Chapitre 2 : secret spot  

"Un ami, Axel, m’a parlé pendant mon voyage d’un « secret spot » qu'il a découvert. Par respect pour lui et des locaux, je n’aborderais donc aucun nom au travers de ce récit.

 

Pour s'y rendre, deux bus locaux et un "taksi" depuis Yogjakarta pour rejoindre le village étape de ce périple. Après une nuit, une journée complète et une nouvelle nuit sur la route, nous arrivons au petit matin suivant.

Ce village est séparé de la mer par une rivière et d’après mon pote il va falloir la traverser à pied avec l’eau au niveau des genoux… Pour ensuite marcher environ deux kilomètres pour atteindre le fameux spot. Ça a l’air tellement cool sur le papier ! La vérité, c’est que c’est certes cool mais aussi épuisant. Le manque d’hygiène et de confort ce matin-là se fait bien sentir mais l’excitation aussi, heureusement pour nous ! 


Il va donc falloir traverser cette rivière… Un système câblé nous permet finalement d’accéder à l’autre rive sans avoir à (presque) mettre les pieds dans l’eau. La douce pluie tropicale nous accompagne et donne l’impression de se durcir au fur et à mesure que nous marchons. Nous longeons d’abord un très long beach break qui annonce la couleur… C’est fat ! Et venté tout de même !

 
La marche dans le sable est longue et commence à être douloureuse mais la récompense approche. Cela semble interminable quand finalement nous apercevons « la vague » ! La larme n’est pas loin quand je cris à Elodie : « elle est là, elle marche ! ». 
Tout d'un coup je n’ai plus mal aux bras, je n’ai plus mal au corps, je ne suis plus fatiguée, nous avons trouvé notre havre de paix ! 
Quelques cabanes en bois seulement habillent ce coin de paradis. Le reste n'est que jungle, sable et océan. 

 

Sans attendre nous décidons d’installer notre tente. Nous avons la chance de nous voir offrir un petit recoin avec un toit nous protégeant du temps capricieux et le tout, surélevé du sol. Nous remercions ces gens qui nous accueillent les bras ouverts, avec de grands sourires et quelques mots en « Bahasa Sundanese ». Nous nous nourrissons du fried rice que nous cuisine la « mama » sur place et filons directement dans nos "appartements".

 

 
surf trip batu karas
 
surf trip batu karas
 
 

Nous nous réveillons pour le sunset, la vue est à couper le souffle et le seul bruit provient de l’océan. Mieux qu’un rêve. Tous les soirs, les pêcheurs locaux ramènent du thon. Nous mangeons face au coucher de soleil depuis notre tente, les pieds dans le sable.


La dureté du bois sur lequel nous dormons nous procure cette nuit-là une vraie sensation de bien-être. J’ai l’impression que mon dos s’est naturellement réaligné et c’est avec une nouvelle énergie que nous abordons cette première journée d’exploration du spot. 
Après le petit-dej (riz/thon…), nous observons le spot un moment. En cette saison, la houle rentre et les conditions peuvent être impressionnantes ! Un bon gros 2m, propre, mais bien menaçant. La vague est creuse, c'est une gauche et le reef est bien là, il n’y a pas de doute. Nous mourrons d’envie d’y aller sans réfléchir, mais il faut savoir écouter son corps et celui-ci est à ce moment-là plutôt meurtri de tous les voyages et inconforts que nous lui avons fait subir. Alors, nous nous armons de patience et nous observons. Axel est parti pour quelques jours faire son extension de visa et j’avoue attendre son retour avec impatience pour ses bons conseils.

En attendant, nous partons explorer les lieux en profitant de la marée basse pour traverser le reef sans problème. Outre la faune locale (crabes, serpents de mer, oursins...) il y a tout le long de la côte des arbres couchés, ce qui donne un aspect vraiment mystérieux à l'endroit. Quand la marée baisse, l’océan laisse place à des kilomètres de reef nu. Nous découvrons alors une passe, qui laisse rentrer et sortir les pêcheurs, que nous emprunterons pour sortir de l’eau.

 
surf trip batu karas
 

Le surlendemain impossible d’attendre plus longtemps avec de telles vagues devant nous. Je ne vais pas essayer de cacher mon appréhension de surfer ce nouveau spot, avec cette taille et ce reef à fleur d'eau. On décale donc pour contourner la vague sur l’ouest, on fait gaffe où l’on met les pieds et on avance dans l'eau jusqu’à hauteur des genoux. On attend que la série passe et on se jette à l’eau ! Nous ramons 5 minutes jusqu'au pic, la série lève, on observe, on laisse passer et on respire. Elo se jette la première dans la gueule de l’eau et sort 10 mètres plus loin vêtue de son plus beau sourire ! Je laisse passer une vague puis je rassemble mon courage, me place et me met à ramer. Je suis à la bourre et rattrape le coup de peu, vis le take-off à la verticale et prends mon « léger » shot d’adrénaline au passage.

Nous sommes restées 3h dans l’eau. Nous repartons tout de même avec quelques petites coupures aux pieds, c’était à prévoir.

 
surf trip batu karas
 
surf trip batu karas
 

surf trip batu karas


Après chaque session, nous nous lavons à l’eau du puit à l’entrée de la jungle dans une douche bricolée à ciel ouvert. Après chaque douche, l’unique et géniale mama du village nous concocte ses petits délices en toute simplicité :nasi/ikan/sambal (riz/poisson/chili maison en sauce). 

Le temps passera doucement entre surf tendu et relaxation intense. Axel nous rejoindra après nos quelques jours passés sur place. Le temps est comme suspendu, nous grattons  tour à tour la guitare de voyage, nous jouons aux cartes et nous échangeons avec les pêcheurs locaux (avec le Bahasa rudimentaire que nous essayons d'apprendre).


J'éprouve une immense gratitude envers ces gens qui, au delà de nous avoir permis de rester, nous ont accueilli avec bienveillance et générosité dans leur petit « village ». D'ailleurs on ne va pas en abuser, il est temps de reprendre la route, direction Batu-Karas !" 

 

Pour ne pas rater le prochain récit de voyage suivez OXBOW Elle sur Instagram et Facebook. Suivez aussi les aventures de Maribel.  

Découvrez tous les carnets de voyage de Maribel :

Chapitre 1 : l'île de Java

Chapitre 2 : secret spot

Chapitre 3 : Batu Karas

Chapitre 4 : Bali

Partagez cet article