10.02.2020
Road trip de l'île de Ré au Maroc. Chapitre 3.

Après la découverte du Maroc et de sa culture, la date du grand retour arrive à grand pas. L'occasion pour Maxime et Anaïs de dénicher quelques sessions notamment à Safi et à La Bobine. 

 

Road trip de l'île de Ré au Maroc avec Maxime et Anaïs
Chapitre 3 : Route retour et spots mythiques

 

Retour à Safi - L’excitation des bonnes sessions se fait rapidement sentir au Riad du Pêcheur ! Et croiser sur place Garret McNamara et Sunny Garcia, en plus, de rappeler de sacrés souvenirs d’enfance, les heures passées devant les vidéos à admirer les exploits de ces légendes, ne fait que confirmer que l’on est au bon endroit ! Les images de leur surf de nuit, la veille, nous mettent l’eau à la bouche ! Profiter de conseils de surfeurs expérimentés comme McNamara, c’est quand même la classe ! Maxime passera sa planche en quad pour tenir les courbes d’un Safi bien engagé !

 

Au petit matin, petit déjeuner au top au surfcamp, planches bien waxées, direction la baie. L’enthousiasme est à son comble, le soleil dévoile une vague qui déroule depuis la pointe sur plus de 200m. La houle est longue, le tube se forme dès le take off. Mise à l’eau 10h pour Maxime, sortie 16h. Entre temps, du beau spectacle pour nous, les photographes, une bonne école backside pour Maxime ! Safi est un spot plus technique qu’il en a l’air. La patience et la persévérance finissent par payer. Pas facile de sortir du tube en partant à l’inside du fameux pointbreak. Après cette session intense, une bonne nuit de sommeil s’impose !


voyage maroc

voyage maroc

 

On décide de profiter de la route retour pour se plonger un peu dans l’histoire du surf marocain :


227km depuis Safi, 20km au Sud de Casablanca, prochain arrêt, Dar Bouazza. Les plages de cette station balnéaire ont accueilli le premier championnat de surf au Maroc en 1993. Très prisée de la jeunesse casablancaise les week-ends, la ville nous a semblé plutôt tranquille en ce mardi de février. La vague, La Bobine, une gauche, qui déroule sur plusieurs centaines de mètres ne fera que nous laisser un aperçu de son potentiel. Houle peu consistante et irrégulière mais les gauches sont rares au Maroc alors il fallait la tester !

 

voyage maroc

voyage maroc

 

A environ 50km au Nord de Rabat, dernière étape importante dans notre découverte de la côte marocaine, Mehdia. Spot légendaire depuis la fin des années 50, Charatane est la vague qui a vu naître le surf au Maroc. Ce sont les militaires américains présents entre 1943 et 1963 qui transmettront la passion de la glisse aux marocains depuis la base militaire de Kénitra. Cette vague mythique qui casse sur un bateau échoué du même nom, à l’embouchure du Oued Sebou, est sans aucun doute l’une des plus belles gauches du pays. Pointbreak, les grosses houles hivernales forment de jolis tubes Attention à la mise à l’eau et à la sortie qui peuvent être glissantes sur les rochers ! L’adresse à ne pas manquer : Boomy Surfcamp. Qui dit voyage, dit rencontres, Boomy fait partie de ces personnalités qui marquent et enrichissent un voyage.


Dernière session au lever du jour ce jeudi 28 février, le soleil se cache derrière une épaisse couverture nuageuse, après deux petites semaines à peine à parcourir les routes du Royaume du Maroc, direction Tanger, ce soir nous retrouverons la douceur andalouse. Si toutes les bonnes choses ont une fin, pour ce voyage, la route retour aura été synonyme de satisfaction. Malgré la fatigue d’un roadtrip plutôt condensé, nous repartons avec de belles images dans les appareils et des souvenirs plein nos têtes.


voyage maroc

voyage maroc

voyage maroc

voyage maroc

voyage maroc

Suivez aussi les aventures de Maxime et Anaïs ! Crédit photos : Douglas / Sweet IceCream Photograp.

Partagez cet article