18.01.2018
Ironmana : Pierre Lopez nous raconte son aventure

Notre ambassadeur Pierre Lopez a participé en décembre dernier à l'Ironmana. Une épreuve hors du commun qui réunit, le temps d'une semaine en Polynésie, les plus grands watermen de la planète. Dans une précédente édition, les participants ont réalisé 12km de natation, 35km de prone et 60 km de SUP... Mais ce qui fait la beauté de cette compétion, c'est que ce n'est justement pas une compétition. Son créateur, Stéphane Lambert, ne révèle pas le programme à l'avance et refuse de catégoriser l'Ironmana comme une compétition. C'est avant tout une aventure humaine incroyable, et Pierre nous livre le récit de "son aventure"... 

 

"N'attendez rien, soyez prêts à tout" 

 

"J’en rêvais. Ramer et nager aux cotés d’athlètes tahitiens et internationaux ultra-expérimentés et polyvalents, se retrouver dans un cadre irréel et faire de très belles rencontres. Il faut que je vous raconte ça.

 

J’ai été invité par un des locaux (Alexy Berthet - Waterman) et l’organisateur (Stéphane Lambert) qui, un an auparavant, avaient entendu parler de moi lorsque j'avais ramé de Lacanau à la Dune du Pyla en prone paddleboard.

 

Être invité à l'ironmana est un véritable honneur. Se retrouver sur la ligne de départ c'est tout simplement concrétiser un rêve. L’Ironmana est une aventure hors du commun. Athlètes tahitiens et internationaux sont réunis dans un paradis aquatique afin de participer à la finale du Waterman Tahiti Tour. Cette dernière étape du circuit orchestré par Stéphane Lambert a pour mot d’ordre : “N'attendez rien, soyez prêts à tout”. Aucun programme, aucune limite, la destination est encore inconnue et pour l’atteindre nous allons devoir puiser dans nos ressources.

 

Cette année, c’est sur l’île de Huahine que l’Ironmana se déroulera. Après 25h de vols, je passe la dernière heure du voyage le front collé contre le hublot à contempler les Iles de la Polynésie Française. Un véritable trésor, dans le coeur de l’océan Pacifique, qui sera très prochainement notre terrain de jeux. 

 
Ironmana Tahiti



Pendant 4 jours, nous allons vivre ensemble, personne ne sait ce qu’il va se passer, à quelle heure commencera la journée, ni quand elle se terminera. Je ressens beaucoup d’excitation et comme tout le monde je me pose des questions concernant le programme, mais je me sens bien. Après avoir suivi une préparation rigoureuse sur Bordeaux de septembre à décembre, je suis prêt et j’aborde cette aventure comme une récompense. 

 

Les formats de courses sont pour la plupart des courtes distances (Max 10kms en Stand up Paddleboard/ Prone paddleboard et 3kms en natation). Cependant, la répétition et l’enchaînement rapide entre les épreuves nous forcent à très vite dépasser nos limites. Cette année les nageurs ont été avantagés car nous avons fait 5 épreuves de natation de 3km environ. Contrairement au SUP, je suis à l’avant du train! 

 
Ironmana Tahiti
 
Ironmana Tahiti
 
Ironmana Tahiti

Epreuve de prône paddleboard en dehors du lagon, parcours libre en “Passe to Passe”.
(Départ du lagon vers la passe, puis rentrer de nouveau dans le lagon par une deuxième passe avec possibilité de prendre une jolie vague!)

Ironmana Tahiti
Stéphane Lambert. Et si entre deux épreuves de paddleboard on faisait un épreuve de gainage? 
 
Ironmana Tahiti

Et si on sautait d’une falaise de 8m? Et si on se levait à 4h30 pour aller explorer une montagne? Et si on faisait de la corde à sauter sur un support gonflable? 

 

Le mot d’ordre “Soyez prêts à tout” prend ainsi tout son sens. Nous sortons de ce que nous avons l’habitude de faire, tout en restant dans l’idée d’aller plus loin sur chaque épreuve.

L’épreuve ultime ? Le watermancombo : Enchaînement des trois disciplines SUP - Paddleboard - Natation. Juste avant le départ de la course, les locaux ont commencé à jouer le To’éré (instrument de percussion polynésien utilisé pour accompagner les différentes danses et musiques polynésiennes). Je pense que je ne suis pas le seul à l’avoir ressenti mais je suis passé dans un état second ! Toute la course a été rythmée grâce à leurs vibrations qui se ressentaient même dans l'eau en nageant !

 

Les résultats?

 

Rien d’officiel. Ce n’est pas important. Lors de la dernière soirée, nous sommes allés prendre une bière en pensant qu’une remise des prix allait être effectuée. Très vite nous comprenons qu’il n’y en aura pas. Ce n’est qu'en rentrant dans mon logement que j’ai découvert sur mon lit plusieurs lots, avec écrit : Pierre, 3 ème Prone Man et 3 ème Swim man. Le message était clair : pas de remise des prix officielle mais un lot remis en toute intimité par l’organisation. Le classement n’est pas le plus important, ce qui prime c’est bien cette aventure extraordinaire. 

  

Toute la beauté de cet événement réside dans l’intensité des moments vécus, de partage et d’amour. Être déconnecté de tout et revenir aux choses essentielles permettent de se reconnecter avec ce qui a de vrai. Et ça fait du bien." 

 
Ironmana Tahiti
  
Ironmana Tahiti
 
Ironmana Tahiti
 
Ironmana Tahiti

 

Récit Pierre Lopez. Crédit photos Ironmana / Tahiti Fly Shoot

Suivez les aventures de Pierre sur son compte Instagram.

Partagez cet article