14.02.2020
Les carnets de voyage de Maribel. Chapitre 7 : Surf Trip en Californie

Les carnets de voyage de Maribel.
Chapitre 7 : Surf Trip en Californie


"Retour dans le bel et busy état Californien, étape obligatoire avant de poser la valise vers ma destination finale, Sayulita au Mexique. Nous sommes logés à Venice et il fait bon découvrir cet endroit d'un autre œil, y passant plus de temps et s’y perdant… (on s’y attendait.)

 

Le quartier est super cool, bien à l’américaine : labyrinthe de croisements et d’étroites allées au bitume écorché, des vieux pickups et des vans garés tous les 200m. Les maisons sont plutôt basses, souvent petites et ont un autre point commun, leur petites palissades so US bien sûr ! Nous étions passés par là trois ans auparavant avec l’équipe d’Oxbow, malheuresement trop rapidement... Par manque de temps, difficile pour nous de ne pas juger hâtivement le peu aperçu. Beaucoup de boutiques à touristes finalement peu ou pas intéressantes, des boutiques vintage aux prix surprenants (pas abordables), et le fameux mais néanmoins satisfaisant “Venice” accroché là, au milieu de la route, parallèle a l’océan. Nous étions presque déçus, ne pouvant imaginer ce qu’y séjourner pourrait proposer de plus.

 


voyage inde

 

On dit toujours que ce n’est pas la destination finale qui compte mais le chemin parcouru,  et ça n’a pas loupé ! La première fois que j’ai pris mon skate pour me rendre au populaire skate park de Venice, à la vue miraculeuse plongeant sur l’océan, je me suis heurtée sans regret au croisement de l’Abbot Kinney Boulevard. Ultime paradis de la consommation proposant avec style des vêtements, du café, de l’herbe, des acai bowls et autres matcha sous toutes ses formes. Le tout à des tarifs excessifs, on s’en doutait... Le street art est partout, je reste un peu abasourdie, m’arrête pour une pause matcha puis me remet en route.

 

L’asphalte est bien lisse et tout le monde sur la route est habitué aux skates, vélos et autres objets roulants non identifiés. Personne ne semble dérangé et je remarque même que l’on nous donne souvent la priorité de passage, très bien tout ça. La balade de Venice est un des spectacles les plus déroutants et extravertis auquel j’ai pu assister. Imaginez une foule sur cette balade, imaginez des skates, des vélos, un groupe de mecs qui dansent, des rappeurs, des peintres, des vendeurs ambulants et un mec qui chante le blues ; et puis un millier d’autres artistes... La musique, l’art et la joie sont présents ! Entre la balade piétonne et le sable, il y a des terrains de basket, de fitness, des cours de tennis, chacun à la taille américaine ! Et puis une fille en bikini vert fluo/string ficelle à roller débarque sans prévenir dans la scène, elle danse en plus ! Spectacle étonnant pour l’européenne que je suis. C’est burlesque et c’est géant ! Ils sont bons ces ricains !

 


voyage inde

 

Direction le park. Le skate park de Venice... Un mythe à lui tout seul ! Une foule en son sein comme à ses abords, pas tout à fait rassurant et même plutôt intimidant ! Je débarque quelques heures avant le sunset et il y a foule. Pas tout à fait évident de trouver sa place au milieu de ce monstre de monde à roulettes mais je ne suis pas venue pour seulement observer, hop hop, je me lance. Meilleure idée de l’année ! Très rapidement une poignée de locaux m’abordent et me donnent les 3 premières règles du spot : 1. Don’t give a f... about the crowd 2. Don’t give a f... about being a beginner 3. Go for it and have fun. Je prends note et exécute. J’y passerais l’essentiel des après-midis de ma semaine sur place, la chance !

 


voyage inde

 

Mais parlons de choses encore plus satisfaisantes encore ! Le surf. On s’y attendait. Comme si le privilège de pouvoir voyager, d’être logée en plein coeur de spots incroyables, de rencontrer des gens inspirants ne suffisaient pas, j’ai également pu emprunter un bon longboard d’environ 9 pieds qui m’a régalé. Premier surf à Topanga, les vagues sont petites mais la fréquence ne déçoit pas, le climat est doux et l’eau est fraîche. L’ambiance à l’eau est cool et le respect des priorités de passage respecté ; de quoi bien s’amuser ! La vague est une droite en pointbreak située à la base du canyon de Topanga. Il faut marcher le long d’un ruisseau pour y accéder, le décor y est sublime. La première session californienne, joie éternelle. 

 


voyage inde

 

Seconde session du trip à Venice Pier, beach break qui me semblait capricieux mais qui fonctionnait finalement très bien une fois dans l’eau, comme souvent... En compagnie de légendes sur le parking et à l’eau : Lola Mignot et Kassia Meador pour ne citer que celles que je reconnais. De quoi avoir les yeux grands ouverts et observer le surf des autres plus que d’habitude. Une session cool aux petites vagues surprenantes.

 


voyage inde

voyage inde

 

Pour conclure ce trip en beauté, nous sommes partis sur un mini road-trip vers Malibu et ses montagnes environnantes aux reliefs exacerbés et à la vue époustouflante. La veille au soir, je déclarais une intempestive et vilaine otite mais le trip n’étant pas en mesure d’être décalé, j’ai rassemblé le peu d’énergie et la vaillance disponible pour profiter tant que possible de la vue et du moment. Dude, ça fait mal une otite ! Mais comment se plaindre à la vue de ces paysages à couper le souffle avec ce bon vieux van qu’une amie nous a prêté. L’immersion est totale. Le bleu intense du ciel contraste avec les montagnes ocres et or, entrecoupées par l'autre bleu de l‘océan. La vue nous offre un spectacle haut en couleurs, dépaysant. C’est sauvage, imposant, immense, c’est beau. La tentation de faire quelques descentes en skate est trop grande. Quelques descentes donc, une chute, un pantalon blanc ruiné, beaucoup de rires mais hélas pas de surf ce jour-là, les vagues étaient inscrites aux abonnées absentes. Nous avons donc passé la journée à barouder, chiller, entre ces montagnes et l’océan. Un moment simple, intense, du genre que l’on oublie pas.

 

La Californie c’est vraiment cool mais ça coûte aussi très cher. Avant la ruine totale, il est grand temps de filer au pays du soleil et des couleurs, des tacos, des vagues et de la buena onda. Rien que ça ! On se retrouve dans le prochain carnet de voyage : Maribel s’en va vivre au Mexique, et ce n’est pas une blague. 


voyage californie

voyage californie

voyage californie

voyage californie

voyage californie

voyage californie

voyage californie
Partagez cet article