27.12.2017
Les carnets de voyage de Maribel. Chapitre 4 : Bali

Dans le premier chapitre de ses carnets de voyage en Indonésie, Maribel nous racontait son arrivée sur l'île de Java.  Après avoir surfé un secret spot loin de tout, elle continuait son voyage à Batu Karas. Elle termine son surf trip à Bali, la mythique île des Dieux d'Indonésie.

 

Les carnets de voyage de Maribel. Chapitre 4 : Bali  

"Quatre ans plus tôt je m’envolais pour mon premier surf trip en direction des Philippines en terminant le voyage par la touristique Bali. De retour dans le coin, il m’aurait été difficile de ne pas passer de nouveau par ce bout de paradis. Après avoir loué un petit bolide pour le mois, direction la péninsule du Bukit (extrémité sud de Bali) qui concentre la majorité des houles de l'océan Indien.
Beaucoup de shops et de « healthy cafés » y ont vu le jour depuis l’époque où l’acaï bowl n’était pas encore démocratisé. Le lieu est méconnaissable mais je dois avouer que la « healthy food » du coin y est vraiment délicieuse.
 
Je suis restée quelques jours à surfer les spots d’Impossible et d’Ulluwatu, des spots aussi magnifiques qu’impressionnants avec un plan d’eau toujours impeccable. J’y ferais la connaissance d’Olga, une photographe russe exilée sur Bali depuis plusieurs années. Nous aurons eu la chance de partager une session mémorable à seulement trois à l’eau sur la vague d’ Impossible. Deux heures de belles et longues gauches translucides face à l’immense falaise grignotée par plusieurs villas et hôtels. 

 

 
surf trip bali

surf trip bali

surf trip bali

surf trip bali

surf trip bali

surf trip bali
 
surf trip bali
   
surf trip bali



Nous avons fait un petit tour jusqu' Ubud histoire de visiter la petite ville avec son beau temple en son cœur et ses malins petits singes. Les rizières environnantes et le décor végétal des alentours sont définitivement à voir.

 

Sur la petite île de Nusa Lembongan je suis allée dire bonjour aux copains des fonds marins dans des eaux cristallines, un décor sublime ! Malheureusement l’endroit est pollué et le corail souffre. La faune sous-marine subit notre manière de consommer et l’avancée des dégâts est alarmante.

Par chance l’île tend à se responsabiliser écologiquement et quelques associations et restaurants font en sorte de récompenser les gens qui ramènent leurs bouteilles plastiques vides pour ne citer qu’un exemple. Des bateaux sont ensuite acheminés afin de récupérer les ordures depuis Bali jusqu’en Australie où elles seront triées et traitées. Un bon début.
 

 
surf trip bali
 
surf trip bali

 Maillot de bain Daisy noir

surf trip bali
surf trip bali
 
surf trip bali

surf trip bali
 
 

Je suis enfin partie découvrir la fameuse ville de Canggu… J’ai d’abord et instantanément haï l’endroit. Tout ce que je déteste dans le voyage réuni dans un même lieu : les marques du tourisme de masse. Et pas qu’un peu ! J’ai pu alors rencontrer beaucoup de gens venant des quatre coins du monde, aujourd’hui résidants sur l’ile. Cet endroit autrefois sacrément paisible s’est transformé en une plaque tournante pour tous les « digital nomads », commercants divers, créateurs, restaurateurs, artistes, surfeurs, tatoueurs, modèles, profs de yoga et bien d’autres. Un havre de paix pour les entrepreneurs qui ont la bougeotte. 


Heureusement les balinais préservent leur culture et chérissent leurs coutumes malgré un envahissement de l’ile et une saturation humaine impressionnante à certains endroits. Le lieu garde pourtant toute sa beauté et surtout son aura et si vous éprouvez un désir de vous perdre dans Bali, c’est encore possible.

Canggu est vraiment développée, encore abordable financièrement et sous les tropiques avec des vagues à longboard impeccables presque tous les jours. La vie de rêve pour le surfeur expatrié, je me suis glissée dans la peau du personnage. J’ai commencé à vraiment apprécier l’endroit et c’est en rencontrant pas mal de ces expats que je me suis sensibilisée à la petite routine de vie sur Canggu. J’y ai découvert de petits trésors d’endroits cachés à l’ombre des grands du coin comme Deus ou le Old man’s café.

Je me suis attaché à cette vie rythmée par le surf, la culture environnante, les belles rencontres, les ballades qui se transforment toujours en épopées et la chaleur ambiante. De plus je dois dire que je n’ai jamais eu un surf plus régulier que sur Canggu. Des vagues à longboard parfaites ! D’ailleurs, les jours un peu plus gros, le spot est vide, c’est impressionnant et génial. Voilà de quoi redonner le sourire à celles qui ne seraient pas encore convaincues! " 
   

Maillot de Bain Mora

surf trip bali

 Maillot de bain Daisy noir

surf trip bali

 Maillot de bain Daisy noir

surf trip bali

 

Pour ne pas rater le prochain récit de voyage suivez OXBOW Elle sur Instagram et Facebook. Suivez aussi les aventures de Maribel.  

Découvrez tous les carnets de voyage de Maribel :

Chapitre 1 : l'île de Java

Chapitre 2 : secret spot

Chapitre 3 : Batu Karas

Chapitre 4 : Bali

Partagez cet article
Live Instagram